Would you like to be called free of charge by one of our advisors?

Our advisors are available from Monday to Friday at 9am to 12am and at 2pm to 6pm

Thank you, our adivisors will calling you.

ESBD / La bonne étoile de vos données, sécurité informatique – EN

ESBD Top Growth partner 2020 : Secure, added value file transfer

New interview between Jacques BESNARD, CEO at ESBD and Paolo Cappello, Managing Director at HelpSystems, about the MFT market.

Learn more
Ask demo
fr / en /
Ask demo
fr / en /

How data classification helps organizations to maintain data security?

par Bluefinch • 03 May 2021

L’augmentation des dispersions d’effectifs dues aux exigences de télétravail multiplient la pression de chaque entreprise en matière de cybersécurité. Ces divers bouleversements aident malheureusement à faire prospérer davantage les cybercriminels.

Outre les effets sanitaires et économiques dévastateurs de la pandémie de coronavirus, nous avons également assisté à un fort accroissement des cyberattaques. Une enquête CISO/CIO*, portant sur les défis de la cybersécurité dans les entreprises de services financiers, a révélé que 45 % des personnes interrogées ont constaté une augmentation du nombre d’attaques de cybersécurité depuis le début de la pandémie, et près des deux tiers ont subi une cyberattaque au cours des 12 derniers mois.

Lecture connexe : Serez-vous la prochaine victime d’une faille de sécurité ?

L’augmentation des cybermenaces exposent les entreprises à un risque accru de violation des données, dont le coût moyen est également en hausse. Bien qu’il varie d’une année à l’autre, les derniers rapports indiquent que le coût moyen d’une violation de données a augmenté de 10 % sur une période de cinq ans pour atteindre 3,86 millions de dollars en 2020. Ajoutez à cela les dommages à long terme causés à la réputation de votre marque, et vous avez un bon nombre de raisons démontrant qu’il est important de veiller à ce que les données soient traitées, classées et stockées de manière appropriée.

92 % des RSSI/CIO travaillant dans des entreprises de services financiers, ont augmenté leurs investissements en matière de cybersécurité : 26 % de manière significative, en mettant l’accent sur le transfert sécurisé de fichiers (64 %) et l’automatisation (50 %).

Ces chiffres sont particulièrement importants si l’on considère que les utilisateurs travaillent en dehors de l’environnement du bureau, ce qui augmente le risque de partage accidentel de données.

Pour protéger les employés et les données sensibles, il incombe aux entreprises d’investir dans des technologies qui contribuent à mettre fin à l’utilisation abusive et accidentelle des données. Les fondements d’une solide sécurité des données commencent par des outils de classification des données qui « étiquettent » les e-mails, les documents et les fichiers en fonction de leur sensibilité et de leur importance pour l’entreprise. Cela permet de mieux informer sur les politiques de sécurité des données à appliquer en entreprise, mais aussi de rappeler aux utilisateurs de comprendre et de traiter correctement les différents types de données tout au long de leur cycle de vie. Une fois étiquetées, les données sont contrôlées pour garantir que les documents et fichiers sont envoyés uniquement aux personnes qui doivent les recevoir, protégeant ainsi les données sensibles contre les pertes de données accidentelles ou malveillantes.

Le travail à distance étant appelé à perdurer, il est plus important que jamais de s’assurer que les collaborateurs disposent des connaissances et des outils technologiques nécessaires pour minimiser le risque de violation des données. La classification des données est donc un principe fondamental de tout bon plan de sécurité des données.

*Cette enquête a été conduite par la société de cybersécurité VASON BOURNE à la demande de HelpSystems fin 2020. 250 spécialistes IT dans le secteur financier ont été interrogés (209 CISOs et 41 CIOs) pour ce sondage.

Subscribe to the newsletter

Staying in touch

Thank you for subscribing to our newsletter.