Vous souhaitez être appelé gratuitement par un de nos conseillers ?

Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h

Merci, nos conseillers vont vous rappeler.

ESBD / La bonne étoile de vos données, sécurité informatique

🤯 6 frustrations lors d’un transfert de fichier

Envoyer des fichiers est une tâche devenue banale dans le monde du travail. Cependant cette action anodine peut parfois être frustrante voire périlleuse pour l’entreprise. Découvrez 6 actions les « plus pénibles » lors d’échanges de fichiers.

En savoir plus
Demander une démo
fr / en /
Demander une démo
fr / en /

Guide : Pourquoi et comment mettre en œuvre une classification des données ?

par Eloïse • 21 Juil 2021

Image dossiers

La classification des données est très importante au sein d’une entreprise. Elle consiste à organiser vos informations et fichiers par catégories selon des critères convenus. Cette démarche permet de mettre en place une stratégie de protection avancée des données les plus sensibles. En sachant où se trouvent vos données, vous êtes en mesure de réduire votre exposition aux risques de fuites et de satisfaire les exigences de conformité. Cependant, par où commencer ?

Les avantages de la classification de données

1. Inventorier vos données

Il faut tout d’abord réaliser un inventaire exhaustif de vos données. La découverte est essentielle dans cette phase d’identification car les données pourraient contenir des informations sensibles rangées au même niveau que des informations obsolètes.

Cet inventaire permet de faire un état des lieux afin de commencer votre classification de donnée

2. Respecter les normes

Les différentes réglementations selon votre secteur d’activité obligent votre entreprise à protéger les données spécifiques ; comme les informations de santé (HIPAA), les données financières (SOX) ou encore les données personnelles des résidents de l’UE (RGPD). La découverte et la classification des données vous aident à déterminer où se trouvent ces catégories de données afin de vous assurer que les contrôles de sécurité appropriés seront mis en œuvre pour respecter les exigences légales dans ce domaine.

3. Sécuriser les données confidentielles

Pour protéger convenablement les données sensibles, vous devez être en mesure de savoir :

Répondre à ces 3 questions permet d’évaluer les niveaux d’exposition aux risques de fuites, de hiérarchiser vos initiatives et de prendre des décisions judicieuses sur la façon de protéger correctement ces données.

Voici quelques conseils pour vous aider dans votre démarche

1. Définition d’une politique de classification des données

En premier lieu, vous devez définir une politique de classification des données et la communiquer à tous vos collaborateurs qui manipulent ces informations. Vous devez déterminer les objectifs de cette classification, c’est-à-dire, les raisons pour lesquelles elle a été mise en place et les résultats que l’entreprise en attend. Il faut donc organiser le processus de classification et prévoir quel sera l’impact sur les collaborateurs utilisant les différentes catégories dans lesquelles les données seront classées.

Définissez les rôles, les responsabilités et la manière de classer les données sensibles afin d’en octroyer le bon niveau de droit d’accès. Ces instructions préciseront les normes de sécurité appropriées au traitement de chaque catégorie de données comme : la manière dont elles doivent être entreposées, quels droits d’accès doivent être donnés, comment doivent-elles être partagées, les termes de sauvegarde ou encore de chiffrement.

Lecture connexe : Quelques conseils pour vous prémunir des risques de fuites de données.

2. Identification et sécurisation

Une fois que la politique est établie, il est temps d’identifier les données. Choisissez de classer toutes vos données et non uniquement les nouvelles. Il faut protéger toutes les données susceptibles d’être sensibles. Lorsque vous savez quelles données sensibles vous détenez et leurs emplacements de stockage, vous pouvez passer en revue vos stratégies de sécurité pour évaluer si toutes les données sont protégées par des mesures appropriées aux risques encourus. En classant toutes vos données sensibles, vous améliorez les processus de gestion des informations pour une utilisation plus efficace de celle-ci, mais aussi et surtout la protection de vos données confidentielles.

Exemples de classification de données

Il n’y a pas de modèle prédéfini de classification des données. Elle doit correspondre à votre entreprise et au type de données qu’elle collecte. Vous l’avez surement déjà remarqué dans les films, les agences du gouvernement américain définissent souvent des types de données comme, « Publique », « Secret » et « Top Secret ». Il s’agit ici du même principe.

Voici un exemple de ce que vous pouvez faire dans votre entreprise.

Pour conclure, la classification des données aide les entreprises à améliorer l’organisation interne, permet une meilleure collaboration, favorise la productivité, renforce les bons comportements en matière de sécurité et priorise les actions à opérer pour protéger vos ressources. Ainsi, vous comprendrez mieux comment assurer la protection de vos données tout en respectant les réglementations.

S'inscrire à la newsletter

Restez informé de l’actualité ESBD

Merci de vous être abonné(e) à notre newsletter.